Hongrie : Une résistance sans relâche à la loi contre les ONG

Le Parlement hongrois a adopté une série de propositions de lois punitives, dont une qui rendra passible de poursuites pénales le travail des militants et des ONG en faveur des migrants.

« L’ironie de la situation est cruelle : alors que le monde célèbre la Journée mondiale des réfugiés, le Parlement hongrois a voté, mercredi 20 juin, en faveur de l’adoption d’une loi qui cible les organisations et les personnes qui soutiennent les demandeurs d’asile, les réfugiés et les migrants », a déclaré Gauri van Gulik, directrice du programme Europe d’Amnesty International.

« Le fait d’ériger en infraction le travail essentiel et légitime en faveur des droits humains est une attaque éhontée contre les personnes qui cherchent à fuir les persécutions et contre celles qui font un travail admirable pour les aider. C’est un nouveau coup, porté dans le cadre d’une répression de la société civile qui s’intensifie, et c’est une décision contre laquelle nous opposerons une résistance sans relâche. »

« Nous résisterons à cette vague d’intolérance institutionnelle envers les réfugiés, les demandeurs d’asile et les migrants et à ces tentatives visant à stigmatiser, intimider et effrayer les organisations de la société civile hongroise. »

« Le travail sans faille des organisations qui défendent les droits en Hongrie est vital, aujourd’hui plus que jamais, et nous sommes déterminés à être à leurs côtés pour faire front. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition