Inde. Des attentats révoltants font franchir un nouveau seuil à la violence dans ce pays

DÉCLARATION PUBLIQUE

Index AI : ASA 20/030/2008

Les attentats qui ont visé des civils dans des lieux publics ou touristiques de Bombay – hôpital, gare, restaurant, hôtels – violent les principes les plus fondamentaux du droit international, a déclaré Amnesty International ce jeudi 27 novembre.

Au moins 101 personnes ont été tuées et 280 autres auraient été blessées. Le niveau de coordination de ces attentats et le fait qu’ils prenaient pour cibles des civils étrangers sont sans précédent.

Amnesty International a appelé le gouvernement indien à veiller à ce qu’une enquête efficace et transparente soit menée sans délai sur ces événements. Les suspects devront faire l’objet d’investigations et les responsables présumés devront être jugés dans le respect des normes internationales d’équité des procès.

Amnesty International a exprimé sa compassion pour les proches des personnes tuées ou blessées dans les attentats et s’est inquiétée du sort des otages.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse