Communiqué de presse

Inde. Le Telangana doit enquêter sur des allégations d’exécutions extrajudiciaires

Le gouvernement du Telangana doit ordonner l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’homicide de cinq prévenus par la police mardi 7 avril, a déclaré Amnesty International Inde.

La police du Telangana dit que ces cinq prévenus - Viqaruddin, Amjad Ali, Mohammed Hanif, Zakir Ali et Izhar Khan - étaient conduits en camionnette de la prison centrale de Warangal jusqu’à un tribunal d’Hyderabad, escortés par 17 policiers. Les autorités policières affirment que ces hommes ont essayé d’attaquer les policiers et de leur arracher leurs fusils d’assaut, et soutiennent que les fonctionnaires ont ouvert le feu en état de légitime défense.

Des séquences vidéo transmises à Amnesty International Inde par un journaliste semblent montrer les cinq prévenus à l’intérieur de la camionnette de police après qu’ils ont été tués. Ils semblent tous porter des menottes aux poignets.

« L’impunité des auteurs d’exécutions extrajudiciaires est un grave problème en Inde », a déclaré Abhirr V P, chargé d’action à Amnesty International Inde. « Les autorités du Telangana doivent de toute urgence diligenter une enquête indépendante sur cette affaire afin de déterminer s’il s’agit d’exécutions extrajudiciaires déguisées en affrontements. »

Les cinq prévenus avaient été arrêtés car ils étaient soupçonnés, entre autres, d’avoir tué deux policiers et un paramilitaire de l’État lors d’événements distincts entre 2007 et 2010.

Le 1er avril, deux membres présumés d’un groupe interdit auraient abattu deux policiers à Nalgonda, dans l’État du Telangana. La police a déclaré que les suspects ont été tués trois jours plus tard lors d’échanges de tirs avec des policiers, pendant lesquels l’un de ces derniers a également perdu la vie.

Selon des consignes émises par la Commission nationale des droits humains en 2010, les « accrochages » semblant masquer des homicides illégaux doivent donner lieu à des enquêtes menées par un organe indépendant. En septembre 2014, la Cour suprême a estimé dans une affaire opposant l’Union populaire pour les libertés publiques à l’État du Maharashtra que les homicides survenant lors d’affrontements avec la police nécessitent des enquêtes indépendantes.

Les Principes des Nations unies relatifs à la prévention efficace des exécutions extrajudiciaires, arbitraires et sommaires et aux moyens d’enquêter efficacement sur ces exécutions disposent qu’« une enquête approfondie et impartiale sera promptement ouverte dans tous les cas où l’on soupçonnera des exécutions extrajudiciaires, arbitraires et sommaires, y compris ceux où [...] des informations dignes de foi donneront à penser qu’il s’agit d’un décès non naturel dans les circonstances données ».

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.