INDE : Les civils ne sont pas des cibles légitimes

Index AI : ASA 20/013/02

Amnesty International a condamné ce jour (lundi 15 juillet 2002) l’attentat perpétré le samedi 13 juillet dans le bidonville de Qasim Nagar, dans la banlieue de Jammu (capitale d’hiver du Cachemire), qui a fait 27 morts et au moins 35 blessés parmi la population civile.

« Les civils ne sont pas des cibles légitimes. Toutes les parties au conflit que connaît le Cachemire doivent respecter les normes humanitaires internationales et s’abstenir d’attenter à la vie des civils », a déclaré l’organisation.

La plupart des victimes étaient des femmes et des enfants hindous. Pour l’heure, aucun groupe armé n’a revendiqué l’attentat et l’identité des assaillants demeure inconnue. Selon les informations recueillies, ceux-ci étaient déguisés en sadhous (prêtres hindous) et ont lancé des grenades sur les habitants du quartier avant d’ouvrir le feu sur eux. Après la fusillade, ils ont pris la fuite et se sont réfugiés dans les bois environnants.

Amnesty International a demandé qu’une enquête soit immédiatement ouverte sur ces événements. « Tout doit être fait pour retrouver les auteurs de ces graves atteintes aux droits humains et les traduire en justice dans le cadre de procès équitables », a ajouté l’organisation.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.