Inde, Narendra Modi doit respecter sa promesse à diriger le pays par consensus

Le Premier ministre indien Narendra Modi, investi pour un troisième mandat, s’est engagé à diriger le pays par consensus et de défendre les valeurs de la Constitution indienne

« Au cours des 10 dernières années, le gouvernement de Narendra Modi a, à maintes reprises, écrasé la contestation et fait preuve de discrimination à l’égard des minorités religieuses. De plus, il n’y a aucun membre musulman au sein de son nouveau gouvernement, tandis que des textes comme la Loi portant modification de la loi relative à la citoyenneté (CAA), adoptée lors de son précédent mandat, ont autorisé de fait la discrimination religieuse, a déclaré Aakar Patel, président du conseil exécutif d’Amnesty International Inde.

« Durant la dernière décennie, les militant·e·s, les journalistes, les organisations de la société civile et les responsables politiques des partis d’opposition ont par ailleurs été attaqués pour avoir critiqué les autorités. Il est primordial que le nouveau gouvernement respecte les droits humains, notamment le droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

« Quand Narendra Modi a été investi Premier ministre en 2019, il a déclaré que son gouvernement soutiendrait toutes les personnes et favoriserait le développement pour tous grâce au consensus – “sabka ka saath, sabka vikaas”. Ces mots se sont toutefois révélés une promesse non tenue, qui n’a pas conduit à une amélioration des droits humains dans le pays. Le nouvel engagement pris par Narendra Modi de diriger par consensus ne doit pas devenir une autre promesse non tenue. »

Complément d’information

Narendra Modi a été investi Premier ministre de l’Inde dimanche 9 juin. Il s’agit de son troisième mandat à cette fonction. Pour la première fois, il dirigera un gouvernement de coalition, son parti n’ayant pas obtenu la majorité lors des élections de la Lok Sabha (Chambre du peuple).

Le 7 juin 2024, deux jours avant son investiture pour un troisième mandat, Narendra Modi a déclaré [1] : « Peut-être qu’une majorité est nécessaire pour diriger un gouvernement, mais il faut un consensus pour diriger le pays. »

Toutes les infos
Toutes les actions

L’avortement est un droit. Parlementaires, changez la loi !

L’avortement est un droit humain et un soin de santé essentiel pour toute personne pouvant être enceinte. Ceci sonne comme une évidence ? Et bien, ce n’est pourtant pas encore une réalité en (…)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit