Irak. Amnesty International condamne les homicides de civils et réclame une enquête

Une vague d’attentats à l’explosif et de fusillades à Bagdad et dans d’autres villes d’Irak lundi 23 juillet aurait fait au moins 100 morts et encore bien plus de blessés.

Ces attaques, apparemment coordonnées, semblaient viser à la fois des civils irakiens et des membres des forces de sécurité.

« Rien ne peut justifier les attaques délibérées contre les civils. Ces actes montrent un mépris total des principes fondamentaux d’humanité et nous les condamnons, a indiqué Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

« Il convient de mener une enquête approfondie et impartiale dans les meilleurs délais. Les personnes soupçonnées d’être derrière ces attaques doivent être déférées à la justice dans le cadre d’une procédure conforme aux normes internationales d’équité et excluant le recours à la peine capitale. »

La violence a diminué en Irak depuis 2007, mais le nombre d’attentats à l’explosif et d’autres attaques visant des civils a augmenté depuis la fin 2011 dans un contexte d’aggravation des tensions politiques dans le pays.

Pour l’heure, personne n’a revendiqué ces attaques.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.