IRAK : Condamnation de l’utilisation des bombes à fragmentation par les Britanniques

Index AI : MDE 14/067/2003

Amnesty International a condamné l’utilisation de bombes à fragmentation par le gouvernement britannique en Irak, ce jeudi 3 avril.

Réagissant à une déclaration du ministre de la défense Geoff Hoon, qui a reconnu que ces armes étaient utilisées en Irak, Amnesty International a déclaré : « Nous avions demandé aux gouvernements des Etats-Unis et du Royaume-Uni de confirmer qu’ils n’utiliseraient pas ce type d’armes non-discriminantes parce qu’elles représentent une menace pour les civils. Nous comprenons maintenant pourquoi ces gouvernements sont restés silencieux.

« Confrontés aux preuves flagrantes de l’effet de ces armes sur les civils, nous renouvelons notre appel à ces deux gouvernements, au nom des civils irakiens, de s’engager à ne pas les utiliser à nouveau.

« Nous attendons également de ces deux gouvernements qu’ils expliquent où et pourquoi ces armes ont été utilisées. »

Précédents communiqués d’Amnesty International concernant l’utilisation des bombes en grappe :
http://www.web.amnesty.org/ainsf/recent/mde140652003

http://www.web.amnesty.org/ainsf/recent/act790062003

http://www.web.amnesty.org/ainsf/recent/mde140502003

Interview d’Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International :
http://media.amnesty.org/IK_clusterbombs.ram

Interview avec l’expert militaire d’Amnesty International :
http://emedia.amnesty.org/mines.ram

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.