IRAK. Des civils pris pour cible

En Irak, chaque mois, des centaines de civils sont tués ou mutilés, même s’ils sont moins nombreux à avoir trouvé la mort au cours de ces deux dernières années. La sécurité reste donc l’une des principales préoccupations des Irakiens, surtout de ceux qui, en raison de leur religion, de leur origine ethnique ou d’autres motifs liés à leur identité, de leur profession ou de leurs activités, risquent plus
particulièrement d’être la cible d’attaques violentes. La plupart des homicides de civils sont le fait de groupes armés, mais des civils ont aussi été tués, blessés ou maltraités par les forces de sécurité irakiennes, par les troupes étrangères basées en Irak ou encore par des membres de sociétés militaires et de sécurité privées.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !