Irak, un documentaire sur le calvaire des enfants soldats yézidis

Amnesty International et Fat Rat Films diffusent le 11 février 2022 un nouveau documentaire mettant en lumière les combats que doivent encore livrer les anciens enfants soldats yézidis qui avaient été enlevés par le groupe armé se désignant sous le nom d’État islamique (EI).

Ce film de 12 minutes, Captives on the Frontlines : Yezidi former child soldiers who survived ISIS, raconte l’amitié entre Vian et Barzan, deux jeunes hommes enlevés par l’EI alors qu’ils étaient des enfants en 2014, endoctrinés au sein du groupe armé et forcés de combattre. Tous deux se sont enfuis et vivent aujourd’hui dans le nord de l’Irak, où le documentaire a été tourné l’an dernier.

« Ce film capture les difficultés auxquelles sont encore confrontés les anciens enfants soldats yézidis, mais aussi l’amitié qui fleurit dans les circonstances les plus tragiques, a déclaré Nicolette Waldman, chercheuse sur les enfants et les conflits armés au sein du programme de réponse aux crises d’Amnesty International.

« Les anciens enfants soldats sont généralement stigmatisés, ce qui les amène bien souvent à dissimuler les terribles expériences qu’ils ont vécues. En racontant avec courage leur histoire si ouvertement, Vian et Barzan contribuent à faire connaître les combats que doivent encore mener les anciens enfants soldats yézidis aujourd’hui. La plupart de ces jeunes hommes, ayant enduré des traumatismes indicibles, souffrent de graves troubles de santé physiques et psychologiques.

Des enfants yézidis victimes de terribles conséquences physiques et psychologiques

« Aujourd’hui, la plupart des victimes yézidies n’ont toujours pas reçu de soutien adéquat pour leur santé physique, psychologique ou leur éducation. En effet, beaucoup n’ont reçu aucun appui d’aucune sorte depuis qu’ils sont rentrés dans leurs familles ou leurs communautés.

« Les autorités irakiennes, leurs partenaires internationaux et les Nations unies doivent veiller à ce que les anciens enfants soldats yézidis aient pleinement accès à des réparations et à une assistance auxquelles ils ont droit au titre de la Loi sur les survivants yézidis (2021).

« Elles doivent aussi œuvrer ensemble afin d’établir un plan national d’action dans le but de parvenir à réintégrer dans la société irakienne tous les enfants soldats, anciens ou actuels, notamment les garçons et les adolescents yézidis, et à leur prodiguer une aide coordonnée, spécialisée et durable. »

Ce documentaire a été réalisé en collaboration avec une société de production de documentaires primés, Fat Rat Films, et sera disponible ici à la veille de la Journée internationale contre l’utilisation des enfants soldats, samedi 12 février 2022.

Complément d’information sur la situation des Yézidis en Irak

Entre 2014 et 2017, l’État islamique (EI) a commis des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et, selon une enquête de l’ONU, un génocide contre la communauté yézidie en Irak.

En juillet 2020, Amnesty International a publié un rapport qui expliquait que les enfants yézidis rentrés dans leurs familles après avoir été retenus captifs par l’EI traversaient une crise de santé physique et psychologique. Ce rapport, intitulé Legacy of Terror : The Plight of Yezidi Child Survivors of ISIS, insiste également sur la nécessité de mettre un terme à la séparation forcée des femmes yézidies et de leurs enfants issus de violences sexuelles imputables à des membres de l’EI.

En novembre 2021, Amnesty International a salué les nouvelles réglementations adoptées par le Parlement irakien en vue de mettre en œuvre la Loi sur les survivants yézidis, tout en notant qu’il fallait faire davantage afin d’aider pleinement les victimes d’atrocités commises par l’EI.

Toutes les infos
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit