IRAK : Les droits de tous les prisonniers de guerre doivent être respectés

Index AI : MDE 14/037/2003

FLASH

Amnesty International appelle les autorités irakiennes à traiter les prisonniers de guerre américains dans le respect de la Troisième Convention de Genève. Ces hommes ne doivent être soumis à aucune forme de torture ou de mauvais traitements et doivent pouvoir entrer immédiatement en contact avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Le même principe s’applique aux prisonniers de guerre irakiens.

Amnesty International demande également aux médias de veiller, lorsqu’ils utilisent des images, au respect de la dignité de tous les prisonniers de guerre, qu’ils soient américains, irakiens ou autres.

Aux termes de la Troisième Convention de Genève, " les prisonniers de guerre ont droit en toutes circonstances au respect de leur personne et de leur honneur " (article 14) et doivent " être protégés en tout temps, notamment contre tout acte de violence ou d’intimidation, contre les insultes et la curiosité publique " (article 13). La torture ou les traitements inhumains à l’encontre de prisonniers de guerre constituent des infractions graves à la Convention (article 130). Chaque partie contractante a l’obligation de rechercher les personnes soupçonnées d’avoir commis l’une ou l’autre de ces infractions graves et de les déférer à ses propres tribunaux ou de les remettre pour jugement à une autre partie contractante (article 129).

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.