IRAK : Les États-Unis doivent enquêter sur les morts de civils

Index AI : MDE 14/062/2003

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Amnesty International est vivement préoccupée par le nombre croissant de
pertes parmi les civils depuis le début du conflit en Irak.

" Les autorités américaines doivent mener une enquête indépendante et
exhaustive sur l’attaque contre un véhicule civil qui, lundi 31 mars, a
provoqué la mort de sept femmes et enfants ", a déclaré l’organisation mardi
1er avril 2003.

" Toute personne soupçonnée d’homicide illégal sur la personne de civils
doit être déférée à la justice. "

Amnesty International a souligné que les forces américaines et britanniques
devaient prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger les
civils, sans tenir compte des violations éventuellement commises par les
forces irakiennes.

" Le devoir qui incombe aux autorités de protéger leurs propres soldats ne
peut justifier aucune violation du droit international humanitaire. L’armée
doit prendre des mesures pour protéger la vie des civils et des autres
non-combattants et veiller à ce que des affaires comme celle d’hier ne se
reproduise jamais. "

Selon le Washington Post, le 31 mars des soldats de la 3e division
d’infanterie de l’armée américaine ont ouvert le feu sur un véhicule
tout-terrain non identifié qui s’approchait d’un barrage routier américain à
proximité de Nadjaf.

Le journal a indiqué qu’un officier avait dans un premier temps ordonné aux
soldats de tirer un coup de feu d’avertissement mais que, alors que le
véhicule s’approchait du poste de contrôle, il leur avait ordonné d’arrêter
le véhicule. On ignore si les soldats ont réellement tiré un coup de feu de
semonce avant qu’un ou plusieurs des véhicules de combat n’ouvrent le feu
avec des canons de 25 mm, tuant sept des 15 passagers qui se trouvaient dans
le véhicule civil.

Le Secrétariat d’État à la Défense aurait déclaré que les tirs auraient eu
lieu après que le conducteur du véhicule eut ignoré plusieurs sommations et
tirs d’avertissement, ce qui ne semble pas correspondre à la version des
faits donnée par le Washington Post.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées