IRAK. Un millier de personnes encourent la peine de mort en Irak

Communiqué de Presse

Mardi 1 septembre 2009

À l’heure actuelle, l’Irak est l’un des pays où le taux d’exécutions est le plus élevé au monde. Au moins 1 000 personnes seraient sous le coup d’une condamnation à mort et parmi elles, 150 ont épuisé toutes les voies de recours juridiques à leur disposition et risquent fort d’être pendues.

À la suite de l’invasion de l’Irak conduite par les États-Unis en 2003 et du renversement du régime de Saddam Hussein, le chef de l’Autorité provisoire de la coalition (APC) avait ordonné la suspension de la peine capitale le 10 juin 2003, un mois seulement après son entrée en fonction. Or, le 8 août 2004, soit à peine un an plus tard, le gouvernement intérimaire irakien qui avait succédé à l’APC rétablissait ce châtiment. Depuis lors, le gouvernement actuel a étendu la portée et le champ d’application de la peine de mort.

Six années plus tard, alors qu’environ mille prisonniers risquent d’être exécutés, les espoirs de ces Irakiens ont été réduits à néant, malgré les preuves accablantes de l’inefficacité de la peine capitale pour protéger leur pays de la guerre, de l’occupation militaire ou des violences interconfessionnelles. Ce châtiment ne met pas les Irakiens à l’abri de la violence, il ne fait que déshumaniser davantage la société irakienne et la rend plus violente encore.

Amnesty International publie ce jour un document descriptif de la situation et demande aux autorités irakiennes de mettre immédiatement un terme à toutes les exécutions et à instaurer un moratoire ;

de commuer toutes les condamnations à mort prononcées ;

de publier le nom complet de toutes les personnes condamnées à mort et de celles exécutées récemment ;

de réduire le nombre d’infractions passibles de la peine capitale, en ne retenant que les crimes les plus graves, et à s’acheminer vers l’abolition de ce châtiment ;

de veiller à ce que les normes les plus rigoureuses en matière d’équité des procès soient respectées.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse