IRAN : le pays met à mal ses engagements en ce qui concerne les normes internationales relatives aux droits humains

En rejetant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, le pays met à mal ses engagements en ce qui concerne les normes internationales relatives aux droits humains

FLASH

Amnesty International a exprimé aujourd’hui (mercredi 13 août 2003) sa consternation face à la décision du Conseil des gardiens, principal organe législatif de l’Iran, de refuser le 12 août de ratifier la proposition parlementaire d’adhésion à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.
« La Convention comprend des normes déjà inscrites dans d’autres traités internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par l’Iran, comme le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a déclaré Amnesty International. La décision du Conseil des gardiens compromet l’engagement qu’a pris l’Iran de respecter les normes internationales relatives aux droits humains et va à l’encontre du souhait de toutes les femmes iraniennes de voir leur dignité et leur place dans la société considérées à l’aune des normes internationales relatives aux droits des femmes. »

Index AI : MDE 13/029/2003

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.