Irlande : Amnesty célèbre l’anniversaire du vote mettant fin à l’interdiction de l’avortement

Un an après le vote qui a mis fin à l’interdiction d’avorter en Irlande, Amnesty International rend hommage à celles et ceux qui ont fait campagne avec courage et se sont mobilisés en faveur des droits en matière de procréation et adresse un message d’espoir aux citoyens d’Irlande du Nord, toujours soumis à l’une des interdictions les plus strictes au monde en matière d’avortement.

Le 24 mai 2019, Amnesty International sort un court-métrage percutant intitulé Story of Repeal, qui met à l’honneur des militants, des chargés de campagne, des responsables politiques et des femmes qui se sont exprimés avec courage.

La sortie de ce film coïncide avec les projections géantes du slogan Now For Northern Ireland, sur des bâtiments à Londres, Belfast, Dublin et Glasgow dans la nuit du 23 mai.

L’interdiction de l’avortement en Irlande du Nord

Les projections géantes de Now For Northern Ireland à Londres, Belfast, Dublin et Glasgow braquent les projecteurs sur l’injustice que représente l’interdiction quasi-totale de l’avortement en Irlande du Nord, un an après le vote de l’Irlande en faveur de l’abrogation du 8e amendement, les 25 et 26 mai.

L’action d’Amnesty International attire l’attention sur l’inaction du gouvernement britannique concernant la réforme de la loi sur l’avortement en Irlande du Nord, qui demeure l’une des plus restrictives au monde et prévoit les sanctions pénales les plus sévères d’Europe.

La réforme de l’avortement sur l’île de Man doit entrer en vigueur aujourd’hui et cela fait un an ce week-end que l’Irlande a voté pour en finir avec l’interdiction quasi-totale de l’avortement. Pendant ce temps, l’Irlande du Nord conserve une loi stricte en la matière, plus restrictive que la plupart des lois actuellement proposées dans des États américains qui suscitent tant d’indignation.

Fruit de la collaboration entre Amnesty International et l’artiste irlandais Maser, qui a retravaillé son œuvre « Abroger le 8e » devenue le symbole de la campagne en faveur de l’abrogation en Irlande pour clamer Now for Northern Ireland, un cœur géant a été projeté sur le Bureau de l’Irlande du Nord à Westminster, le bâtiment du Metropolitan Arts Centre (The Mac) à Belfast, la statue de Mary Barbour à Glasgow et le Project Art Centre à Dublin, là où la fresque originelle en faveur de l’abrogation avait été peinte.

« Une année s’est écoulée depuis l’incroyable victoire des droits en matière de procréation en Irlande. Depuis un an, l’Irlande du Nord est isolée, seule région du Royaume-Uni et de l’Irlande à ne pas bénéficier de l’accès aux soins médicaux élémentaires, a déclaré Grainne Teggart, chargée de campagne sur l’Irlande du Nord à Amnesty International Royaume-Uni.

« Le vote en Irlande avait fait naître l’immense espoir de voir le gouvernement britannique agir pour changer la situation en Irlande du Nord. Pourtant, un an plus tard, nous attendons toujours.

« Ces projections mettent en lumière la négligence injustifiable vis-à-vis de la population d’Irlande du Nord.

« Tandis que l’on assiste à des reculs dangereux concernant les droits en matière de procréation dans certains États américains, nous ne devons pas oublier que notre gouvernement contraint ses propres citoyens à vivre avec ces lois cruelles.

« Il est temps qu’il mette un terme aux préjudices et aux souffrances causés par une interdiction quasi-totale de l’avortement, inhumaine et discriminatoire. »

L’artiste Maser a déclaré : « En rendant volontairement libre de droits l’œuvre " Abroger le 8e ", cela a permis au public d’en prendre possession ; j’étais un messager observant depuis la ligne de touche. Grâce à la puissance de l’énergie collective, cette œuvre a généré un immense élan qui s’est diffusé à travers tout le pays.

« Nos amis dans le Nord sont désormais en chemin pour abroger leurs lois obsolètes en matière d’avortement. Je suis ici pour montrer mon adhésion, je suis votre défenseur. »

Abrogation du 8e amendement en Irlande

Le court-métrage percutant intitulé Story of Repeal retrace la chronologie du 8e amendement de 1983 à 2018 et raconte l’histoire des changements politiques et culturels et de la lutte en faveur des droits humains.

« Cette victoire historique par référendum fut le résultat d’un travail de campagne réalisé pendant des décennies par la société civile. Nous sommes honorés d’avoir joué un rôle ces dernières années et ce film rend hommage à celles et ceux qui ont permis ce changement, a déclaré Sorcha Tunney, coordinatrice de la campagne Il est temps menée par Amnesty International Irlande.

« Avant tout, le vote en faveur du Oui l’a emporté parce que les femmes ont refusé de se taire plus longtemps. Parce qu’Amanda Mellet et Siobhán Whelan ont traduit l’Irlande devant un organisme de défense des droits humains de l’ONU, et ont gagné. Elles n’auraient pas dû être contraintes de parler de la souffrance et de l’angoisse qu’elles ont vécues, elles l’ont fait avec courage.

« Si le Oui fut une immense victoire, il y a encore beaucoup à faire ici et dans le monde. Changer la Constitution irlandaise a nécessité un référendum, mais les droits humains ne sauraient se résumer à un vote. L’Irlande du Nord illustre une situation où le gouvernement devrait agir pour les droits des femmes et ne le fait pas. Nous disons aujourd’hui très clairement : le prochain sur la liste est l’Irlande du Nord. »

Complément d’information

Si les citoyens en Irlande et dans la majeure partie du Royaume-Uni ont désormais accès à des services d’avortement gratuits, sûrs et légaux, les femmes en Irlande du Nord sont toujours soumises à l’une des interdictions les plus strictes au monde, l’avortement étant passible de la détention à perpétuité. Le gouvernement britannique a la responsabilité de veiller à ce que les droits fondamentaux de tous ses citoyens, y compris en Irlande du Nord, soient respectés. Pourtant, il n’a pris aucune mesure pour réformer la loi inhumaine en matière d’avortement en Irlande du Nord.

La réforme par Westminster de la loi sur l’avortement en Irlande du Nord emporte un soutien massif au sein des partis politiques britanniques et nord-irlandais, au sein de la population nord-irlandaise et parmi les organisations médicales, juridiques et de défense des droits humains. Des comités de l’ONU et les juges de la Cour suprême britannique ont déclaré que la loi nord-irlandaise sur l’avortement place le Royaume-Uni en situation de violation de ses engagements en matière de droits humains.

Le mois dernier, le Comité des femmes et de l’égalité a publié les conclusions de son enquête sur la loi nord-irlandaise relative à l’avortement et a engagé le gouvernement à agir de toute urgence.
 

Toutes les infos
Toutes les actions

Soudan : tué·e·s pour avoir manifesté pacifiquement

Les milices pro-gouvernementales attaquent et tuent des manifestant·e·s pacifiques, intervenez et stoppez ce massacre.