Irlande : Ratification de la Convention d’Istanbul 

Le gouvernement irlandais a ratifié aujourd’hui la Convention d’Istanbul, ce qui représente une grande avancée dans le combat contre les violences liées au genre, et permettra de garantir une meilleure protection et un meilleur soutien pour les victimes de ces violences. Réagissant aux informations signalant que l’Irlande est devenue le 34e pays ayant ratifié ce traité :

« 2018 a été une année historique pour les droits des femmes en Irlande, avec la suppression de l’interdiction de l’avortement prévue par la Constitution. Le pays célèbre cette année la Journée internationale des droits des femmes en ratifiant la Convention d’Istanbul, ce qui, nous l’espérons, aura un réel effet sur la vie des femmes en Irlande. Nous espérons également que cette mesure va encourager d’autres pays européens à faire de même, a déclaré Fiona Crowley, responsable du travail de recherche et des affaires juridiques à Amnesty International Irlande.

« Mais la Convention ne portera ses effets que si sa ratification s’accompagne de mesures réelles et concrètes prises par le gouvernement. Les femmes et les filles ayant subi des violences liées au genre doivent pouvoir avoir accès à des services d’aide aux victimes, à des permanences téléphoniques et à des services médicaux, de conseil et d’assistance juridique. Le gouvernement doit garantir des ressources suffisantes pour les ONG qui procurent ces services indispensables. »

Complément d’information

La Convention, adoptée à Istanbul par les 47 États membres du Conseil de l’Europe le 11 mai 2011, est le premier traité international qui vise spécifiquement la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. La Convention énonce des normes minimales en matière de prévention, de protection et de poursuites et pour la mise en place de politiques intégrées. Les pays ayant ratifié le traité ont l’obligation de protéger et de soutenir les victimes de telles violences. L’Irlande devient le 34e pays ayant ratifié ce traité.
Pour l’heure, 46 des 47 pays membres du Conseil de l’Europe ont signé la Convention, et 33 d’entre eux l’ont ratifiée.

Amnesty International a joué un rôle non négligeable dans l’élaboration de la Convention : en tant qu’observateur, en apportant des informations basées sur l’expérience des ONG ayant travaillé avec des victimes de violences liées au genre, et aussi en ce qui concerne les bonnes pratiques et les obligations découlant du droit international relatif aux droits humains et des normes connexes. Ce traité est donc le reflet de normes internationales fondamentales et des points de vue de la société civile.
 

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Viêt-Nam : annulez la condamnation à mort de Hồ Duy Hải

Le Viêt-Nam est l’État d’Asie ayant pratiqué le plus d’exécutions à mort en 2018. Hồ Duy Hải a été condamné sur base d’ « aveux » obtenus sous la torture. Signez la pétition.