Israël/Territoires palestiniens occupés : Un défenseur des droits humains franco-palestinien détenu sans inculpation

En réaction à l’information selon laquelle un tribunal israélien a confirmé la détention administrative pour six mois de Salah Hammouri, chercheur de terrain pour l’ONG palestinienne de défense des droits humains Addameer, la directrice adjointe du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International, Magdalena Mughrabi, a déclaré :

« La détention arbitraire de Salah Hammouri représente un nouvel exemple du recours abusif par les autorités israéliennes à la détention administrative, afin de détenir des suspects pour une durée indéterminée sans inculpation ni jugement. Au lieu de l’enfermer sans fournir la moindre preuve à son encontre, les autorités israéliennes doivent l’inculper d’une infraction pénale dûment reconnue ou ordonner sa libération immédiate.

« Depuis 50 ans, Israël a recours à la détention administrative pour éliminer la dissidence pacifique et pour remplacer les procédures pénales. Désormais, les autorités israéliennes semblent l’utiliser pour cibler les militants des droits humains. Elles doivent prendre de toute urgence des mesures pour mettre fin une fois pour toutes à cette pratique cruelle. »

Salah Hammouri, ressortissant français, est le deuxième employé d’Addameer à être placé en détention administrative. Le coordinateur médias de l’association, Hasan Safadi, est détenu depuis le 10 juin 2016 sans inculpation ni jugement. Cinq autres employés se sont vus interdire de quitter Israël et la Palestine. Membre du conseil d’administration d’Addameer, Khalida Jarrar a également été placée en détention administrative le 2 juillet 2017.

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !