JORDANIE - Les attentats perpétrés par des groupes armés font preuve d’un mépris flagrant pour l’humanité

Index AI : MDE 16/007/2005

Amnesty International condamne dans les termes les plus vigoureux les trois attentats-suicides de Jordanie qui ont fait au moins 56 morts et 300 blessés, des civils pour la plupart.

« Nos pensées et notre compassion vont en priorité aux victimes des attentats en Jordanie, a déclaré Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International. L’attaque délibérée de civils ne peut en aucun cas se justifier. En commettant ces actes de haine, les auteurs des attentats ont fait la preuve de leur mépris flagrant des principes les plus fondamentaux d’humanité. »

Des attentats-suicides coordonnés ont détruit trois hôtels d’Amman, capitale de la Jordanie, mercredi 10 novembre dans la soirée. Un groupe affilié au dirigeant d’Al Qaïda d’origine jordanienne, Abu Musab al Zarqawi, en aurait revendiqué la responsabilité.

Amnesty International a appelé à l’arrêt immédiat de ce type d’attaques et demandé que les personnes soupçonnées d’en être responsables soient traduites en justice lors de procès conformes aux normes internationales. L’organisation a également rappelé au gouvernement jordanien l’obligation pour ses forces de sécurité de respecter les normes relatives aux droits humains dans leur traque des auteurs présumés de ces attentats.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées