JORDANIE : Toujan al Faisal est privée de certains droits élémentaires

Index AI : MDE 16/011/2003

Mardi 20 mai 2003

FLASH

Amnesty International a exprimé aujourd’hui (mardi 20 mai 2003) son
inquiétude quant au fait que Toujan al Faisal n’était pas autorisée à se
présenter aux élections législatives qui doivent avoir lieu le 17 juin 2003.

« Toujan al Faisal est privée du droit de se présenter à des élections sur
la base d’un procès inique ayant conduit par le passé à sa condamnation pour
avoir exprimé de manière non violente ses opinions politiques, a déclaré
l’organisation. Les autorités jordaniennes se sont engagées à accroître la
représentation des femmes pour les élections à venir. En portant atteinte
aux droits civils et politiques d’une Jordanienne connue pour son franc
parler les autorités sont en train de compromettre considérablement la
légitimité des prochaines élections. »

Le gouverneur d’Amman, Abdul Karim Malahmeh, a rejeté la candidature de
Toujan al Faisal au motif qu’elle avait commis auparavant une infraction
pénale. Cependant, c’est à l’issue d’un procès inique que Toujan al Faisal,
première femme députée dans l’histoire de la Jordanie, a été condamnée à
dix-huit mois d’emprisonnement le 16 mai 2002 par la Cour de Sûreté de
l’État. Elle était accusée d’avoir publié des informations jugées « 
préjudiciables à la réputation du pays et à celle de ses citoyens » et
d’avoir « terni l’image de l’État jordanien ». Amnesty International avait
alors considéré Toujan al Faisal comme une prisonnière d’opinion détenue
uniquement pour avoir exprimé de manière non violente ses opinions
politiques. Toujan al Faisal a été libérée le 26 juin 2002 à la faveur d’un
décret royal de grâce, après avoir observé une grève de la faim. La mesure
de grâce dont elle a alors bénéficié n’a pas, cependant, annulé sa
condamnation.

Toujan al Faisal avait été arrêtée le 16 mars 2002, après avoir envoyé au
roi un courrier électronique, également rendu public sur un site web. Ce
courrier avait été jugé diffamatoire pour l’État, dans la mesure où elle y
accusait le Premier ministre de bénéficier financièrement de la décision du
gouvernement de doubler le coût des assurances automobiles.

Pour plus d’information, consulter le communiqué diffusé le 16 mai 2002 sous
le titre La condamnation de Toujan al Faisal constitue une atteinte à la
liberté d’expression : http://web.amnesty.org/library/index/framde160082002
<http://web.amnesty.org/library/inde...> .

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.