Journée de la terre. Halte au recours excessif à la force contre les manifestants

Ann Harrison, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, a fait la déclaration suivante, en réaction aux informations selon lesquelles des dizaines de manifestants commémorant la Journée de la terre ont été blessés :

« Nous avons appris que les forces israéliennes avaient ouvert le feu sur des personnes manifestant à l’occasion de la Journée de la terre près du poste-frontière d’Erez, dans la bande de Gaza, et que des dizaines d’autres avaient été blessées lors d’actions de protestation en Cisjordanie occupée, notamment à Jérusalem-Est. Cela est extrêmement préoccupant, en particulier à la lumière du recours fréquent et persistent à la force contre les manifestants palestiniens. »

« Le fait que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne aient, semble-t-il, essayé d’empêcher le déroulement de manifestations dans les zones sous leur contrôle, tandis que les forces de sécurité du Hamas auraient frappé des manifestants à Gaza, nous inquiète également. Toutes les forces chargées du maintien de l’ordre lors de manifestations doivent respecter la liberté de réunion et adhérer aux normes internationales relatives à leur fonction. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Farid et Issa, défenseurs Palestiniens en danger

Farid et Issa militent pour la non-violence et font face à d’incessantes menaces et agressions de la part de soldats et de colons israéliens. Aidez-les ! Signez notre pétition