Journée internationale de la femme. Irene Khan et Shirin Ebadi appellent à la fin de la discrimination contre les femmes en Iran


Lettre ouverte

MDE 13/023/2007

À l’occasion de la 98e célébration annuelle de la journée internationale de la femme, nous appelons le gouvernement iranien à abolir de toute urgence les lois discriminatoires à l’égard des femmes.

La Déclaration universelle des droits de l’homme, qui reconnaît les droits humains comme indispensables à la dignité et au développement de tout être humain, dénonce la discrimination basée sur le sexe.

Pourtant en Iran, les femmes font face à une discrimination importante et généralisée inscrite dans le droit ; exclues des domaines clés de la participation politique, elles sont traitées comme des citoyens de deuxième ordre. Les femmes iraniennes ont le droit d’avoir un statut égal à celui des hommes en droit iranien. Il est grand temps que cela devienne réalité.

Les militantes iraniennes des droits humains ont lancé une campagne visant à rassembler un million de signatures, dans le but d’obtenir un large soutien à leur revendication d’égalité devant la loi ; Il est temps pour le gouvernement iranien de prêter attention à ces voix et de mettre fin à la discrimination contre les femmes en Iran.

Lauréates du prix Nobel de la paix, nous savons qu’il existe un lien direct entre la paix, la justice et le respect des droits humains. Tant que les femmes verront leurs droits humains niés, où que ce soit dans le monde, il ne pourra y avoir de paix ou de justice. Il est donc essentiel de reconnaître aux femmes l’égalité des droits, pour créer des sociétés fortes, stables et durables ; l’égalité réelle des femmes avec les hommes, dans tous les domaines de la vie, est une condition essentielle pour que les droits humains deviennent une réalité universelle.

Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix 2003 et Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International, qui a reçu le prix Nobel de la Paix en 1977.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse