Communiqué de presse

Jugement de la Cour suprême sur les violences à Karachi

Amnesty International a réagi aux informations selon lesquelles la Cour suprême du Pakistan avait critiqué le gouvernement, les autorités et les principaux partis politiques du Pakistan dans un jugement sur les violences à Karachi.

« Au cours des deux dernières décennies, les gouvernements qui se sont succédés n’ont pas protégé la population de Karachi, créant un climat d’impunité pour les auteurs d’homicides, d’enlèvements et d’actes de torture ciblés, a déclaré Mustafa Qadri, chargé des recherches sur le Pakistan à Amnesty International. Si l’état de droit n’est pas rétabli il n’y a aucun espoir de mettre fin à la violence qui a transformé Karachi en zone de guerre. »

« Les autorités pakistanaises doivent veiller à ce que les auteurs de ces violences soient déférés à la justice, quelle que soit leur affiliation politique ou leur influence. Il faut que les autorités fassent savoir que nul n’est au-dessus des lois. »

La Cour suprême a déclaré que les groupes armés affiliés aux principaux partis politiques étaient impliqués dans des enlèvements, des actes de torture et des homicides à l’encontre de journalistes et de membres des forces de l’ordre.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition