Kenya : Un jugement historique relatif à la peine de mort doit amener à l’abolition totale de ce châtiment cruel

Commentant la décision de la Cour suprême kenyane, qui a déclaré inconstitutionnel le caractère obligatoire de la peine de mort prévue par la loi, Oluwatosin Popoola, conseiller d’Amnesty International sur la peine de mort, a déclaré :

« Cette décision historique est une mesure importante vers l’abolition totale du châtiment le plus cruel et inhumain qui soit.

« Il est temps pour les autorités kenyanes de prendre les mesures légales nécessaires afin d’abolir totalement la peine de mort et de rejoindre ainsi les 105 pays qui ont relégué ce châtiment dans les livres d’histoire. »

Complément d’information

Le jugement a été rendu à la suite d’une requête déposée par deux détenus qui se trouvent dans le quartier des condamnés à mort depuis 14 ans. Dans la pratique, cela veut dire que les juges ont désormais un pouvoir discrétionnaire et ne condamneront plus automatiquement à mort les personnes reconnues coupables de meurtre ou de vol à main armée – les deux seuls crimes qui emportent encore ce châtiment au Kenya.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, quelles que soient la nature du crime commis, les caractéristiques de son auteur et la méthode d’exécution utilisée par l’État.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Fermez Guantánamo !

Cette prison de haute sécurité est devenue le symbole de violations massives de droits humains telles que la torture et les détentions illégales. Il est temps de la fermer : signez la pétition !