KIRGHIZISTAN. Les autorités du Kirghizistan doivent respecter les droits humains

Déclaration publique
ÉFAI-8 avril 2010

Amnesty International appelle les personnes qui exercent l’autorité au Kirghizistan à respecter et protéger les droits humains, tout en rétablissant l’ordre public mis à mal par trois jours de violentes émeutes qui auraient fait de nombreux morts et des centaines de blessés.

« Aux termes du droit national et international, il incombe aux personnes exerçant l’autorité effective de protéger la vie et la sécurité de tous au Kirghizistan », a indiqué Sian Jones, directeur adjoint par intérim du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

Les partisans de l’opposition qui manifestent dans la capitale Bichkek et d’autres villes pour réclamer la démission du président Kourmanbek Bakiev ont dérobé des armes à la police, ce qui a débouché sur de violents affrontements et sur la mort de policiers, d’hommes armés et de civils.

« On ne saurait excuser le recours à la force excessive de la part de policiers et de membres des forces de sécurité. Le recours à la force n’est légitime que dans les cas d’absolue nécessité et en respectant le principe de proportionnalité », a ajouté Sian Jones.

L’opposition aurait pris le contrôle du pays et dissous le Parlement, après avoir annoncé la formation d’un gouvernement provisoire.

La dirigeante de l’opposition Roza Otounbaïeva a déclaré aux médias que ce gouvernement avait pleinement pris ses fonctions et commencé à allouer les postes ministériels.

Le président Kourmanbek Bakiev aurait quitté la capitale pour se rendre dans le sud du pays. On ignore s’il a démissionné.

Le mécontentement croissant au sein de la population face à l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz a dégénéré en affrontements le 6 avril dans la ville de Talas, au lendemain de l’arrestation d’un dirigeant de l’opposition qui a ensuite été relâché.

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.