L’Azerbaïdjan est exhorté à mettre fin au harcèlement contre les militants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

19 novembre 2010

PRE01/385/2010

Amnesty International appelle les autorités azerbaïdjanaises à cesser de harceler les militants de la société civile, à la suite de l’arrestation à la frontière d’un jeune militant et candidat aux élections législatives ayant révélé des fraudes électorales.

Bakhtiyar Hajiyev a été arrêté le 18 novembre à la frontière géorgienne et détenu jusqu’au lendemain dans un centre de conscription militaire avant d’être relâché.

« L’arrestation de Bakhtiyar Hajiyev présente toutes les caractéristiques des manœuvres de harcèlement et d’intimidation auxquelles les autorités azerbaïdjanaises recourent souvent contre ceux qui critiquent le gouvernement, a déclaré John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

« En tant qu’étudiant dûment enregistré et candidat aux élections législatives il est doublement exempté du service militaire, et il n’aurait donc pas dû être arrêté pour ces motifs. »

L’on craint que Bakhtiyar Hajiyev ne soit forcé à accomplir son service militaire. Les autorités azerbaïdjanaises ont recouru à la conscription forcée contre des opposants au gouvernement à plusieurs reprises, notamment contre le journaliste Eynulla Fatullayev, qu’Amnesty International considère comme un prisonnier d’opinion.

Cette arrestation a eu lieu après la libération conditionnelle en début de semaine des jeunes militants, blogueurs et prisonniers d’opinion Emin Milli et Adnan Hajizade, qui étaient incarcérés depuis 16 mois après leur condamnation, pour « houliganisme », à des peines de 30 et 24 mois d’emprisonnement respectivement.

Amnesty International continue de demander l’annulation de leurs condamnations puisqu’Adnan Hajizade et Emin Milli ont été déclarés coupables sur la base d’accusations forgées de toutes pièces, à l’issue d’un procès inéquitable.

Les avocats d’Adnan Hajizade et d’Emin Milli ont soumis leur cas à la Cour européenne des droits de l’homme dans l’espoir d’obtenir l’annulation de leur condamnation.

Les deux hommes ont été arrêtés le 8 juillet 2009, après avoir été agressés par deux inconnus et accusés de « houliganisme ».

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.