L’exécution judiciaire de 15 personnes suscite l’« horreur »

En réaction à l’information selon laquelle la Jordanie a procédé à 15 exécutions, Samah Hadid, directeur adjoint du Bureau régional d’Amnesty International à Beyrouth, a déclaré :

« L’ampleur de ces exécutions et le secret qui les a entourées sont extrêmement choquants.  »

« Ces exécutions font régresser la Jordanie et porte un coup aux efforts menés pour mettre fin à la peine capitale – moyen absurde et inefficace d’administrer la justice. La Jordanie montrait pourtant l’exemple depuis des années dans une région du monde où le recours à la peine de mort est bien trop fréquent.  »

« Aucun élément ne montre que la peine de mort permet de résoudre la criminalité violente, y compris les crimes liés au terrorisme. Pendre des gens n’améliorera pas la sécurité publique »

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, qui que soit l’auteur du crime ; que cette personne soit coupable ou innocente ; et quelle que soit la méthode d’exécution utilisée.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la cruauté des USA envers les personnes en quête de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !