Communiqué de presse

La Californie limite son recours à l’isolement carcéral : cette avancée doit servir de catalyseur à une réforme en profondeur

L’État de Californie a trouvé un accord concernant une action en justice intentée au niveau fédéral le 1er septembre 2015, en acceptant de limiter son recours à l’isolement des détenus. Les prisonniers ne pourront plus être placés à l’isolement pour une durée indéfinie, ni du seul fait de leur affiliation à un gang. La pratique sera réservée à ceux qui commettent des violences majeures.

« Cette victoire historique intervient après des années de lutte et de mobilisation des personnes les plus directement touchées par le cauchemar de l’isolement prolongé – les prisonniers eux-mêmes et leurs familles », a déclaré Jasmine Heiss, chargée de campagne à Amnesty International États-Unis.

« Elle témoigne de la résilience de l’esprit humain face à la plus terrible cruauté. »

En 2012, Amnesty International a publié un rapport détaillant les conditions dans les quartiers de très haute sécurité en Californie, qui concluait que la sanction infligée aux détenus s’apparente à une peine ou un traitement cruel, inhumain ou dégradant, en violation du droit international.

En 2014, l’organisation a publié un rapport sur la rudesse des conditions que les prisonniers endurent dans la prison fédérale de très haute sécurité située près de Florence, dans le Colorado (connue sous le nom d’ADX Florence). Comme celui sur la Californie, ce rapport se penchait sur les conséquences physiques et psychologiques du confinement des prisonniers, qui sont enfermés seuls dans leur cellule 22 à 24 heures par jour. Les conditions de détention draconiennes au pénitencier ADX ont conduit certains prisonniers à s’automutiler gravement ou à se suicider.

L’isolement prolongé provoque des symptômes tels que l’anxiété, la dépression, l’insomnie, l’hypertension, la paranoïa aigüe, la psychose et des troubles de la perception.

« L’importance de cette réforme en Californie n’est pas exagérée car, à la connaissance d’Amnesty International, aucun autre État américain ne détient autant de prisonniers à l’isolement pour une durée indéterminée et pendant de si longues périodes, a déclaré Jasmine Heiss. Toutefois, cette victoire ne doit pas rester isolée. Le pas en avant fait par la Californie doit servir de catalyseur à un changement de grande envergure dans le pays. Il est temps de faire en sorte qu’aucun être humain ne soit condamné à passer des dizaines d’années dans une cage, que ce soit en Californie, en Louisiane ou au Colorado. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.