La Libye doit remettre Saif al Islam Kadhafi à la CPI

1er juin 2013

La Libye doit remettre Saif al Islam Kadhafi à la CPI

La Libye doit respecter la décision prononcée par la Cour pénale internationale (CPI) et remettre immédiatement Saif al Islam Kadhafi à cette dernière, à La Haye, a déclaré Amnesty International.

« La Libye est en pleine transition. Son système judiciaire s’est effondré après la chute du gouvernement Kadhafi, et le pays n’est pas encore en mesure de mener des procédures équitables et, à plus forte raison, de juger Saif al Islam Kadhafi pour les crimes que la CPI l’accuse d’avoir commis », a souligné Tawanda Hondora, directeur adjoint du programme Droit et politique d’Amnesty International.

« La Libye doit respecter l’obligation qui lui est faite de remettre Saif al Islam Kadhafi à la CPI, et elle doit veiller à ce que les droits de celui-ci soient pleinement protégés au cours de son transfert. »

Saif al Islam Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi, doit répondre de deux chefs de crimes contre l’humanité – meurtre et persécution – pour son rôle présumé dans le conflit ayant mené à la chute du gouvernement Kadhafi.

Dans une décision rendue publique vendredi 31 mai, les juges de la CPI ont conclu que la Libye n’est pas apte à enquêter sur Saif al Islam Kadhafi, ni à lancer des poursuites à son encontre, et qu’il n’a pas été démontré de manière satisfaisante que l’enquête nationale concerne la même affaire que celle présentée devant la CPI

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !