Visite du pape François à Lesbos

La visite samedi 16 avril du pape François et de dignitaires orthodoxes sur l’île grecque de Lesbos est une occasion inespérée d’attirer l’attention sur la détresse de milliers de réfugié-e-s et migrant-e-s qui y sont détenus de manière arbitraire depuis l’entrée en vigueur le 20 mars de l’accord bancal conclu entre l’Union européenne (UE) et la Turquie, a déclaré Amnesty International.

« Durant sa visite, le pape François mettra l’accent sur le rôle crucial de la solidarité locale et internationale pour venir en aide aux plus vulnérables dans le contexte de la crise des réfugiés. Il doit aussi parler franchement des violations, de la peur et de l’angoisse que vivent des milliers de réfugiés et migrants pris au piège de l’incertitude à Lesbos et ailleurs en Grèce,, a déclaré Gauri van Gulik directrice adjointe du programme Europe à Amnesty International.

« Dans le camp de détention de Moria, sur l’île de Lesbos, nous avons vu de nos propres yeux les effets dévastateurs de l’accord UE-Turquie sur les hommes, les femmes et les enfants, dont de nombreux réfugiés vulnérables, qui sont détenus de manière arbitraire. Le pape doit dire haut et fort qu’il serait honteux pour l’Europe de maintenir ce cap. »

Les 5 et 6 avril 2016, une équipe de recherche d’Amnesty International a pu se rendre dans deux centres de détention sous très haute surveillance, Moria à Lesbos et VIAL à Chios.

Cette équipe a vu des milliers de réfugié-e-s et de migrant-e-s maintenus en détention arbitraire dans des conditions déplorables tandis qu’incertitude, peur et désespoir montent parmi eux quant au sort que leur réserve le nouvel accord conclu par l’UE et la Turquie sur les réfugiés. Beaucoup ne savent plus à quoi s’en tenir quant à leur demande d’asile et craignent d’être renvoyés en Turquie.

Amnesty International a également recensé des violations visant des réfugiés et des migrants en Turquie depuis la signature de l’accord, notamment des renvois forcés de réfugiés en Afghanistan et en Syrie.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse