Laos. Aucune avancée sur la « disparition » de Sombath Somphone

Les autorités du Laos doivent mettre sur pied une commission indépendante afin de faire éclater la vérité sur le sort du militant de la société civile Sombath Somphone, a déclaré Amnesty International à l’occasion du troisième anniversaire de sa « disparition ».

Dans une lettre ouverte au Premier ministre laotien Thongsing Thammavong, 49 directeurs des bureaux nationaux d’Amnesty International dans le monde pointent du doigt le piétinement de l’enquête, malgré un catalogue de preuves.

« La disparition de Sombath Somphone est une tache sombre sur le bilan du Laos en termes de droits humains. Les autorités laotiennes affirment enquêter sur ce crime, mais c’est un mensonge : elles se contentent d’éluder les questions et s’efforcent d’étouffer les tentatives de la société civile de relancer l’affaire, a déclaré Champa Patel, directrice du Bureau régional Asie du Sud-Est et Pacifique d’Amnesty International.

« Trois ans d’attente pour connaître la vérité, c’est trop long pour la famille de Sombath et ses nombreux partisans. Les autorités laotiennes doivent mettre sur pied une commission indépendante chargée d’enquêter véritablement sur la disparition de Sombath. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.