Le Conseil des droits humains des Nations unies s’apprête à débattre de la situation en Côte d’Ivoire

ANNONCE À L’ATTENTION DES MÉDIAS

ÉFAI

22 décembre 2010

Index AI : AFR 31/004/2010

Alors que le Conseil des droits humains des Nations unies s’apprête à se réunir en session extraordinaire le 23 décembre à Genève pour examiner la situation des droits humains en Côte d’Ivoire, Amnesty International appelle les membres du Conseil à veiller à mettre fin aux violations des droits humains actuellement perpétrées dans le pays.

Amnesty International appelle le Conseil à :

· Exiger que l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) mène des actions résolues et s’acquitte pleinement de son mandat afin de veiller à ce que les droits humains soient respectés en Côte d’Ivoire.

· Adopter des mesures expressément destinées à dissuader les auteurs et les instigateurs de disparitions, d’exécutions extrajudiciaires et d’autres graves atteintes aux droits humains, de commettre d’autres violations.

· Exhorter la communauté internationale à garantir que l’ONUCI se voit allouer sans délai toutes les ressources nécessaires pour s’acquitter de son mandat et mettre fin à l’escalade plus qu’inquiétante de la violence en Côte d’Ivoire.

· Rappeler la déclaration faite par la Côte d’Ivoire devant la Cour pénale internationale, dans laquelle elle a reconnu la compétence de la Cour s’agissant des crimes commis sur son territoire depuis les événements du 19 septembre 2002.

· Demander que tous les responsables d’atteintes aux droits humains soient tenus de rendre des comptes.

· Veiller à ce que le Conseil soit tenu régulièrement et rapidement informé des évolutions sur le terrain et soit prêt à reprendre sa session extraordinaire pour examiner toute information reçue faisant état de graves violations, nouvelles ou persistantes, des droits fondamentaux.

Pour en savoir plus sur les préoccupations d’Amnesty International au regard de la situation des droits humains en Côte d’Ivoire ou prendre rendez-vous pour un entretien, veuillez prendre contact avec :

Salvatore Sagues, spécialiste de la Côte d’Ivoire à Amnesty International, au +336 32 414539 ;

Peter Splinter, directeur du Bureau d’Amnesty International auprès de l’ONU à Genève au + 41 79 352 83 02.

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.