Le président Bachar el Assad réfute les conclusions d’Amnesty sur Saidnaya

En réaction à l’interview accordée par le président Bachar el Assad à Yahoo News, dans laquelle il réfute les conclusions du récent rapport d’Amnesty International sur les pendaisons de masse et l’extermination à la prison militaire de Saidnaya en Syrie, Philip Luther, directeur des recherches et des actions de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

« Dans son interview, le président Bachar el Assad tente à plusieurs reprises de discréditer les conclusions d’Amnesty International. Cependant, il admet qu’il ne s’est pas rendu à la prison militaire de Saidnaya et ne fournit pas la moindre information sur ce qui s’y passe réellement.

« Il reconnaît que des exécutions se déroulent en Syrie, sans livrer aucun détail sur le nombre d’exécutions qui ont eu lieu à Saidnaya ou ailleurs dans le pays.

« S’il n’a rien à cacher, le président Bachar el Assad doit sans délai autoriser des observateurs internationaux à se rendre à Saidnaya et dans tous les autres lieux de détention en Syrie. Il doit aussi révéler la vérité sur le nombre d’exécutions. La Russie, qui a également réfuté publiquement les conclusions de ce rapport, doit user de son influence auprès des autorités syriennes en ce sens.  »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse