Communiqué de presse

Les autorités irakiennes doivent enquêter sur un massacre dans une mosquée sunnite

Il incombe aux autorités irakiennes d’enquêter en bonne et due forme sur les homicides illégaux dont plusieurs dizaines de fidèles ont été victimes, le vendredi 22 août, dans une mosquée sunnite au nord-est de Bagdad.
Environ 70 personnes auraient été tuées et plusieurs dizaines d’autres blessées lors d’un attentat suicide perpétré dans une mosquée de la province de Diyala pendant la prière du vendredi ; les informations sur les auteurs de l’attaque divergent.

« Les autorités irakiennes doivent ouvrir d’urgence une investigation indépendante sur cette tuerie et traduire en justice les responsables. Toute procédure judiciaire qui pourrait être engagée doit respecter les règles d’équité et exclure le recours à la peine de mort », a déclaré Said Boumedouha, directeur adjoint du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

« Une fois de plus, en Irak des civils sont frappés de plein fouet par le conflit. Toutes les parties en présence doivent protéger davantage les civils. »
D’après certaines informations, l’attaque aurait été menée par des milices chiites, alors que selon l’armée irakienne elle serait le fait du groupe djihadiste sunnite État islamique (anciennement EIIL).

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.