Les États-Unis doivent lever l’embargo économique sur Cuba

L’ONU a voté le 27 octobre pour la fin de l’embargo américain visant Cuba, adressant ainsi, une fois de plus, un message fort au président et au Congrès des États-Unis quant aux répercussions en termes de droits humains de l’embargo économique sur les citoyens ordinaires à Cuba, a déclaré Amnesty International.

« Dire que l’on est prêt à mettre en place un nouveau type de relations avec les autorités cubaines, d’une part, et maintenir un embargo économique qui empêche les citoyens cubains ordinaires d’avoir accès aux médicaments et à d’autres produits de base, d’autre part, cela relève d’une totale inconséquence de la part des États-Unis et contribue pour beaucoup à mettre à mal davantage encore les droits humains à Cuba, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

« Le Congrès américain doit écouter le message fort que lui a adressé la communauté internationale le 27 octobre par l’intermédiaire de l’ONU, et lever cet embargo qui n’a pas de sens dans le monde d’aujourd’hui. »

Le 27 octobre, 191 pays ont voté en faveur d’une résolution appelant les États-Unis à lever leur embargo économique contre Cuba. Seuls les États-Unis et Israël ont voté contre cette résolution.

Il s’agit là du premier vote portant sur l’embargo des États-Unis contre Cuba qui se tient à l’ONU depuis la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays en décembre 2014.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.