Les pays européens montrés du doigt pour leur rôle dans le programme de « restitution » des États-Unis

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

IOR 30/017/2006

Le rapport préliminaire de Claudio Fava, rapporteur de la commission temporaire du parlement européen enquêtant sur les activités de la CIA en Europe, confirme les conclusions d’Amnesty International selon lesquelles la complicité de pays européens a permis que s’opèrent des « restitutions » à la CIA en Europe.

Le projet de rapport préliminaire établit que les services de la sécurité nationale de différents pays n’ont pas eu à rendre compte de leur rôle dans ces « restitutions ». Le rapport met également en lumière l’absence d’assistance pleine et entière à l’enquête des institutions et États membres de l’Union européenne et des pays candidats et associés, ainsi que l’absence de toute enquête indépendante sur le rôle joué par les autorités nationales dans le programme de « restitutions » des États-Unis.

« Confrontés une nouvelle fois à ces faits, les dirigeants européens ne peuvent plus continuer à ies nier, tout comme l’Union européenne ne peut continuer à affirmer que ce n’est pas de son ressort », a déclaré Amnesty International.

Voir :
Sweden : The case of Mohammed El Zari and Ahmed Agiza : violations of fundamental human rights by Sweden confirmed, (index AI : EUR 42/017/2006)

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !