Les rapports d’Amnesty International bloqués par l’ « Olympic press center »

Amnesty International est extrêmement préoccupée par l’annonce faite aujourd’hui par les autorités chinoises confirmant que les journalistes travaillant à partir du centre de presse olympique de Pékin n’auront pas accès à un certain nombre de sites internet dont ceux d’Amnesty International mais également ceux du journal de Hong Kong Apple Daily, du Liberty Times de Taiwan ainsi que les versions chinoises du journal allemand Deutschen Welle et de la BBC.
Il s’agit d’un exemple de plus montrant que le gouvernement chinois ne tient pas ses promesses quant à la protection des droits humains dans la perspective des Jeux Olympiques.
Cela contredit les engagements des autorités officielles chinoises d’assurer « une liberté absolue des médias » pendant les JO et démontre l’inefficacité de la diplomatie silencieuse à persuader la Chine d’accomplir ses promesses en matière de droits humains.

Amnesty International lance un appel au Comité Olympique International et aux dirigeants mondiaux prévoyant d’assister aux JO afin qu’ils invitent la Chine à lever immédiatement de telles restrictions.

Amnesty lance aussi un site (en anglais et en chinois) pour débattre de la situation des droits humains en Chine. The China Debate

Les dernières infos sur les jeux olympiques de Pékin du point de vue des droits humains, c’est par ICI
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.