Liban. Irene Khan souligne à quel point il est important d’agir dans le domaine des droits humains


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

(Beyrouth) La secrétaire générale Irene Khan a appelé ce vendredi 27 juin les hauts responsables libanais à réaffirmer leur engagement en faveur des droits humains en prenant des mesures concrètes comme la création d’un système judiciaire réellement indépendant.

Irene Khan a rencontré le président Michel Suleiman à qui elle a demandé de profiter de son mandat pour montrer l’exemple dans le domaine des droits humains.

Irene Khan, qui a également rencontré le Premier ministre Fouad Siniora et le président du Parlement Nabih Berri, a demandé à ces trois dirigeants de faire de la mise en place d’une justice indépendante au Liban la première étape de la lutte contre l’impunité. Elle a souligné la nécessité d’enquêtes exhaustives et indépendantes sur les atteintes aux droits humains perpétrées lors des récentes violences à caractère politique.

La secrétaire générale a également appelé le Liban à ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Se félicitant de la décision du Parlement d’élaborer un Plan national des droits humains, Irene Khan a souligné la nécessité d’une large consultation sur ce projet.

Elle s’est prononcée en faveur d’une meilleure protection des droits des étrangers au Liban, en mettant l’accent en particulier sur les droits des réfugiés palestiniens et irakiens et des travailleurs migrants.

Samedi 28 juin, Irene Khan recevra de l’Université américaine à Beyrouth un doctorat honorifique en reconnaissance de sa contribution aux droits humains.

/FIN

Toutes les infos

Infos liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition