Malawi, Les personnes albinos sont en danger

Malawi Albinisme

La recrudescence des homicides et enlèvements de personnes atteintes d’albinisme au Malawi, notamment la tentative d’enlèvement d’une fillette de 12 ans et le meurtre d’un homme de 26 ans la semaine dernière, signalent une augmentation des risques pour la sécurité de ce groupe menacé.

Une fillette albinos âgée de 12 ans a échappé de peu à un enlèvement lorsque deux inconnus sont entrés par effraction chez elle, dans le district de Machinga, mercredi 3 février. Le corps de Saidi Dyton n’a quant à lui toujours pas été retrouvé, après l’arrestation de trois suspects ayant avoué l’avoir tué le 27 janvier.

« La tentative d’enlèvement récente d’une fillette de 12 ans et le fait que le corps de Saidi Dyton n’ait pas été retrouvé nous rappellent à quel point les personnes albinos sont en danger au Malawi », a déclaré Muleya Mwananyanda, directrice régionale adjointe pour l’Afrique australe à Amnesty International.

« Les personnes atteintes d’albinisme ne sont tout simplement pas en sécurité au Malawi, que ce soit chez elles ou dans la rue. Ces attaques sont alimentées par l’impunité ayant caractérisé des affaires similaires par le passé. Les autorités du Malawi doivent agir rapidement afin de traduire en justice dans le cadre de procès équitables les auteurs présumés des crimes les plus récents. »

Ces quatre derniers mois, sept attaques contre des personnes albinos ont été enregistrées dans le pays, allant de meurtres à des profanations de sépultures, en passant par des tentatives d’enlèvement et des violences physiques. Amnesty International demande systématiquement que des enquêtes approfondies et transparentes soient menées sur ces crimes, et que les responsabilités soient établies dans les meurtres de personnes atteintes d’albinisme. Les cas d’agressions contre ce groupe menacé n’ont pour la plupart pas été élucidés.

« Les personnes atteintes d’albinisme ne sont tout simplement pas en sécurité au Malawi, que ce soit chez elles ou dans la rue. Ces attaques sont alimentées par l’impunité ayant caractérisé des affaires similaires par le passé. Les autorités du Malawi doivent agir rapidement afin de traduire en justice dans le cadre de procès équitables les auteurs présumés des crimes les plus récents. »

Le nombre de signalements de crimes perpétrés contre des personnes albinos au Malawi s’élèverait à environ 170, parmi lesquels plus de 20 meurtres depuis novembre 2014.

« Le gouvernement du Malawi est tenu, en vertu du droit national et du droit international relatif aux droits humains, de protéger les personnes atteintes d’albinisme, et de garantir que justice soit rendue dans les affaires d’agressions et d’homicides », a déclaré Menard Zacharia, responsable de l’Association des personnes atteintes d’albinisme au Malawi.

« Les autorités doivent intensifier leurs recherches afin de clore tous les dossiers en suspens, notamment en appréhendant le quatrième suspect dans le cas de Saidi, et en retrouvant le corps de ce dernier. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit