Communiqué de presse

Maldives. Il faut enquêter sur l’agression à l’arme blanche ayant failli coûter la vie à l’un des avocats de l’ancien président

Les autorités maldiviennes doivent diligenter dans les meilleurs délais une enquête rigoureuse sur l’agression à l’arme blanche perpétrée en plein jour sur un des avocats de l’ancien président Mohamed Nasheed, et traduire en justice les responsables présumés, a déclaré Amnesty International.

Mahfooz Saeed, par ailleurs membre du Parti démocratique maldivien, une formation d’opposition, et blogueur actif, a été attaqué par deux hommes à Malé, la capitale des Maldives, vendredi 4 septembre vers 17 heures heure locale. Poignardé à la tête par ses assaillants, il a ensuite dû subir une intervention chirurgicale en urgence. La police doit mener une enquête approfondie, impartiale et indépendante en s’appuyant sur toutes les informations disponibles, y compris sur les éventuelles séquences filmées par des caméras de vidéosurveillance situées non loin.

« Cette agression brutale ne doit pas rester impunie - les autorités maldiviennes doivent garantir que les défenseurs des droits humains puissent travailler sans craintes de représailles, et que les responsables soient amenés à rendre des comptes. On soupçonne fortement que Mahfooz Saeed a été victime d’une attaque ciblée, et il est crucial de découvrir le véritable mobile de cette agression », a déclaré Abbas Faiz, spécialiste des Maldives à Amnesty International.

« La situation politique est très tendue aux Maldives, et un climat de peur s’est répandu parmi les sympathisants de l’opposition et les défenseurs des droits humains, à mesure que la situation des droits humains s’est détériorée au cours des deux dernières années. Les autorités maldiviennes doivent clairement faire passer le message que ces attaques ne seront pas tolérées - l’impunité ne fera qu’encourager les actes d’intimidation et la violence. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition