Massacre de civils dans la province du Ghor

En réaction à l’annonce selon laquelle dans le district de Firoz Koh (province du Ghor) environ 30 civils, parmi lesquels des enfants, ont été enlevés et tués par un groupe armé soupçonné d’être lié à l’ « État islamique », la directrice d’Amnesty International pour l’Asie du Sud, Champa Patel, a déclaré :

« L’enlèvement et le meurtre de près de 30 civils, dont des enfants, est un crime odieux. Rien ne peut justifier de prendre pour cibles des civils, en aucune circonstance. »

« Les victimes et leur famille ont le droit à la justice. Les autorités afghanes doivent mener une enquête indépendante et impartiale sur ces homicides. Les auteurs présumés de ces agissements doivent être déférés à la justice, et jugés équitablement sans recours à la peine de mort. »

Toutes les infos

Infos liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.