Mexique : Affrontements entre la police de l’État et la police communautaire dans le Guerrero

En réaction à l’affrontement qui a eu lieu dimanche 7 janvier dans la ville d’Acapulco, dans l’État de Guerrero, entre des membres de la police communautaire (CRAC-PC) et des éléments de la police du Guerrero, provoquant la mort de 11 personnes, dont trois policiers communautaires, et entraînant l’arrestation de 30 individus, la directrice d’Amnesty International pour les Amériques, Erika Guevara-Rosas, a déclaré :

«  Les autorités du Guerrero doivent faire la lumière rapidement sur les circonstances dans lesquelles ces 11 personnes ont perdu la vie et doivent enquêter de manière indépendante et impartiale sur l’usage de la force meurtrière qui a été fait par les agents de l’État, dans l’objectif que les responsables soient déférés à la justice.

Les autorités doivent également veiller au respect des droits fondamentaux des 30 personnes qui sont toujours détenues et faire en sorte qu’elles puissent faire appel le plus tôt possible à l’avocat de leur choix , et recevoir les soins médicaux éventuellement nécessaires. Les autorités doivent également veiller à ce que ces personnes puissent communiquer avec leurs familles et recevoir leurs visites. Il est essentiel que les autorités rendent publique rapidement la liste de toutes les personnes détenues, en indiquant leur statut au regard de la loi, leur état de santé et leur lieu de détention. S’il n’existe aucune charge contre ces personnes, elles doivent être libérées immédiatement. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Fermez Guantánamo !

Cette prison de haute sécurité est devenue le symbole de violations massives de droits humains telles que la torture et les détentions illégales. Il est temps de la fermer : signez la pétition !