Mexique. Déclaration d’Amnesty International au sujet de l’assassinat du défenseur des droits humains Ricardo Murillo Monge


Déclaration publique

AMR 41/055/2007

Amnesty International déplore vivement l’assassinat du défenseur des droits humains Ricardo Murillo Monge, qui était membre de l’organisation non gouvernementale Front civique de la Sinaloa, relevant du Réseau national des ONG de défense des droits humains "Tous les droits pour tous". Le corps de cet homme a été retrouvé le 6 septembre à une heure du matin dans la ville de Culiacán (État de la Sinaloa). Il était assis à l’avant d’un véhicule, à la place du passager, une balle dans la tête.

Ricardo Murillo Monge et sa sœur Mercedes ont fondé le Frente Cívico Sinaloense en 1993, et n’ont cessé depuis lors d’œuvrer en faveur de la défense des droits humains et de la participation citoyenne. Lui concentrait son travail sur les droits fondamentaux des personnes incarcérées dans les centres pénitentiaires et sur les cas graves de violations des droits humains.

Amnesty International appelle les autorités mexicaines à conserver avec soin les pièces à conviction et à mener sans attendre une enquête efficace et impartiale sur le meurtre du défenseur des droits humains Ricardo Murillo Monge.

L’organisation est préoccupée par le fait que ce crime pourrait avoir un lien avec le travail de Ricardo Murillo Monge en faveur des droits humains et craint de ce fait que les autres membres du Front civique de l’État de la Sinaloa ne soient en danger. Amnesty International demande donc aux autorités de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger Mercedes Murillo Monge et tous les autres membres de cette organisation non gouvernementale.

Faire toute la lumière sur l’assassinat du défenseur des droits humains Ricardo Murillo Monge doit constituer une priorité pour les autorités de l’État de la Sinaloa comme pour les autorités fédérales. La sécurité des autres défenseurs des droits humains et la possibilité qu’ils auront d’accomplir ou non leur travail sans craintes ni difficultés supplémentaires dépendront de la détermination et de la capacité des autorités à faire toute la lumière sur cette affaire et à déférer les suspects à la justice.

Amnesty International surveillera de près les efforts menés en ce sens et les mesures prises pour assurer la sécurité et l’intégrité physique des autres membres du Frente Cívico Sinaloense.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.