Communiqué de presse

Mexique. La disparition forcée des étudiants d’Ayotzinapa en 10 chiffres

43 étudiants ont été arrêtés par la police le 26 septembre 2014 avant de « disparaître ».

6 personnes ont été victimes d’une exécution extrajudiciaire dans la nuit du 26 septembre 2014 (trois étudiants et trois passants).

25 personnes ont été blessées.

42 : c’est le nombre d’étudiants dont on ignore encore tout du sort.

1 décès a été confirmé le 6 décembre 2014 : celui d’Alexander Mora Venancio, étudiant âgé de 19 ans, après que des tests ADN réalisés par des experts de l’université d’Innsbruck ont établi que l’ADN prélevé sur un morceau d’os calciné qui aurait été trouvé dans une rivière pouvait correspondre à celui de la famille de l’étudiant.

110 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire mais aucune condamnation n’a été prononcée.

70 charniers ont été découverts aux alentours d’Iguala depuis la disparition forcée des étudiants.

104 cadavres ont été trouvés dans ces charniers.

25 700 : c’est le nombre estimé de personnes qui ont été victimes d’une disparition forcée ou dont on a perdu la trace au Mexique ces dernières années ; près de la moitié de ces disparitions ont eu lieu au cours du mandat de l’actuel président Enrique Peña Nieto.

6 condamnations ont été prononcées depuis que la disparition forcée est devenue une infraction aux termes de la législation fédérale en 2001.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.