Microsoft : Le chiffrement annoncé est un premier pas vers la protection de la vie privée

Réagissant à l’annonce du lancement par Microsoft d’une version test du chiffrement de bout en bout pour certains utilisateurs de Skype, Joshua Franco, responsable Technologies et droits humains à Amnesty International, a déclaré :

« Aujourd’hui, Microsoft a fait un premier pas important sur la voie du respect de ses responsabilités en matière de droits humains. Le chiffrement est un outil essentiel pour protéger les droits des internautes à la vie privée et à la liberté d’expression, mais les recherches d’Amnesty International montrent qu’un nombre alarmant d’entreprises laissent les utilisateurs sans protection.

« Il est grand temps que Microsoft prenne au sérieux la vie privée de ses utilisateurs, et nous appelons maintenant cette entreprise à installer par défaut le chiffrement de bout en bout pour toutes les communications par Skype.

« Les entreprises qui ne proposent pas de chiffrement intégral laissent de fait la porte ouverte aux cybercriminels et aux agents de renseignement intrusifs des États. À l’heure où un nombre croissant de communications passent par Internet, il appartient aux entreprises de démontrer qu’elles sont du côté des droits humains l’avenir de la liberté d’expression est en partie entre leurs mains. »

Complément d’information

Dans un billet de blog, Microsoft a annoncé l’introduction limitée et optionnelle du chiffrement de bout en bout pour certaines fonctionnalités de Skype, notamment les appels vocaux et les messages écrits entre deux personnes. Il sera disponible pour les utilisateurs de Skype Insider.

Toutes les infos

Infos liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition