Mission de l’Union européenne au Kosovo. Pas d’impunité pour le personnel international en cas d’atteintes aux droits humains


COMMUNIQUÉ DU BUREAU EUROPÉEN

Bruxelles – Au moment où les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) débattent de la prochaine mission internationale conduite par l’UE au Kosovo, Amnesty International, Human Rights Watch et le Comité d’Helsinki de Norvège demandent qu’il n’y ait pas d’impunité pour les atteintes aux droits humains perpétrées par le personnel international déployé au Kosovo. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 10 mars, les trois organisations réclament que la mission conduite par l’UE fasse l’objet d’une surveillance et d’une obligation de rendre des comptes beaucoup plus grandes que celles auxquelles a été soumise la Mission d’administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK), qui l’a précédée.

Dans leur déclaration, les trois organisations insistent sur le fait que la MINUK n’a pas été assez tenue de rendre des comptes dans le domaine de la justice et de la police et elles montrent comment ceci a pu porter atteinte à la crédibilité des instituions internationales au Kosovo. Pour ces organisations, si l’UE ne met pas en place des mécanismes strictes de responsabilisation pour toutes les violations commises par son personnel, elle ne parviendra pas à instaurer le respect des droits humains et la primauté de la loi au Kosovo. Ceci est d’autant plus important que la mission conduite par l’UE aura de nombreuses responsabilités en ce qui concerne l’administration publique, la réforme de la justice pénale et les poursuites pour crimes de guerre.

Le Comité d’Helsinki de Norvège, Human Rights Watch et Amnesty International font des recommandations spécifiques sur les mesures qui doivent être prises pour que le personnel international au Kosovo ait réellement à répondre de ses actes. Les trois organisations appellent l’UE à mettre en œuvre ces mécanismes indépendants dès le début de la mission.

Le texte complet de leur déclaration commune (en anglais) peut être consulté en cliquant ici

Les personnes souhaitant commenter cette information, obtenir des détails ou prendre rendez-vous pour un entretien doivent s’adresser au :

Bureau européen d’Amnesty International à Bruxelles
Tél : 32-2-502 1499 -
Fax : 32-2-502 5686
Courriel : amnesty-eu@aieu.be

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.