MOLDAVIE : Les préoccupations concernant les conditions de détention demeurent

Index AI : EUR 59/001/2004
ÉFAI

Jeudi 3 juin 2004

DÉCLARATION PUBLIQUE

Alexandru Lesco, qui vient de purger une peine de douze années de prison
dans la République (autoproclamée) moldave du Dniestr, a été remis en
liberté le 2 juin au matin.

Amnesty International prend note de sa remise en liberté mais reste
préoccupée par les conditions de détention des deux membres restant des « 
Six de Tiraspol », Andreï Ivantoc et Toudor Petrov-Popa toujours
emprisonnés. La République moldave du Dniestr s’est autoproclamée
indépendante de la Moldavie en 1990 mais son statut n’a toujours pas été
reconnu au niveau international.

Complément d’information

Alexandru Lesco et les autres membres du groupe des « Six de Tiraspol »
avaient été condamnés en décembre 1992. Un tribunal les avait déclarés
coupables d’avoir assassiné deux responsables de la République moldave du
Dniestr et d’avoir préparé d’autres actions politiques violentes lors du
conflit armé entre la République moldave du Dniestr et les forces moldaves.
Petru Godiac et Vladimir Garbuz ont été remis en liberté en 1994, Ilie
Llascu en 2001.

Lors du procès, Amnesty International avait exprimé son inquiétude face à
l’éventualité d’un recours à la peine de mort et souligné que les normes
internationales en matière d’équité des procès n’avaient pas été respectées.
L’un des accusés avait expliqué qu’il n’avait pu consulter d’avocat
librement choisi par lui pendant presque deux mois et que durant cette
période il avait été soumis à quatre simulacres d’exécution. Tout au long de
leur emprisonnement, Amnesty International a appelé à la révision de leur
procès et exprimé son inquiétude à propos des mauvais traitements et du
manque de soins médicaux appropriés à leur état.

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.