Nations unies, Le plan d’action sur les droits humains doit se traduire par des actions audacieuses

Nations-Unies

Le Secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a annoncé à Genève lundi 24 février 2020 un « appel à l’action sur les droits humains ».

Le directeur de la recherche et du plaidoyer à Amnesty International, Netsanet Belaya, a déclaré :

« En cette période de crise, il est essentiel que le Secrétaire général de l’ONU fasse preuve d’un leadership audacieux sur la question des droits humains, et l’annonce d’aujourd’hui est le signe d’un engagement dans ce sens. Nous espérons que cela se traduira par une réponse coordonnée, efficace et sincère de l’ONU pour s’attaquer aux crises des droits humains qui ont cours actuellement à travers le monde, que ce soit l’épuration ethnique des Rohingya au Myanmar ou les attaques systématiques contre les défenseur·e·s des droits humains en Arabie saoudite et l’internement en masse de près d’un million d’Ouïghours en Chine, et pour amener les États à rendre des comptes.

« Nous espérons que cela se traduira par une réponse coordonnée, efficace et sincère de l’ONU pour s’attaquer aux crises des droits humains qui ont cours actuellement à travers le monde »

« Nous saluons toute initiative visant à mettre les droits humains au premier plan à travers tous les champs d’activité de l’ONU. Pour veiller au succès de cette initiative, le Secrétaire général doit montrer l’exemple en manifestant sa volonté de dénoncer les violations des droits humains lorsqu’elles ont lieu, et doit garantir un financement suffisant pour la protection des droits humains au sein de l’ONU. M. Guterres a décrit sa nouvelle initiative comme un appel à l’action. Nous attendons désormais de voir l’action. »

En Iran, risque élevé de contamination par le COVID-19 dans les prisons !

Amnesty demande la libération de tous les prisonniers et prisonnières d’opinion en Iran : ils risquent leur vie à cause du Covid-19 en prison. Signez la pétition