Communiqué de presse

Nations unies. Une « avalanche » d’adhésions au Traité sur le commerce des armes

Le débordement d’activité des États membres de l’ONU pour signer et ratifier le Traité sur le commerce des armes (TCA) avant son entrée en vigueur la semaine prochaine est un nouveau signe manifeste du très large soutien dont bénéficie cette mesure historique visant à réduire les transferts d’armes internationaux irresponsables, a déclaré Amnesty International.

Jeudi 18 décembre, Andorre, Israël et le Zimbabwe ont signé le TCA, tandis que la Lituanie et les Pays-Bas l’ont ratifié. Ces cinq États s’ajoutent à plusieurs autres qui ont signé et ratifié le traité depuis début décembre, portant le nombre total de signatures à 128, dont 60 suivies d’une ratification. L’Afrique du Sud devrait également ratifier le TCA sous peu. Les États qui l’ont ratifié deviennent partie au traité.

« Les dirigeants du monde envoient un message sans équivoque. Cette avalanche d’États supplémentaires adhérant au Traité sur le commerce des armes constitue un nouveau vote de confiance évident en faveur de cette mesure historique qui protégera les droits humains et sauvera des millions de vies », a déclaré Marek Marczynski, directeur du programme Armée, sécurité et police d’Amnesty International.

« Le fait que des pays comme Israël, grand exportateur et importateur d’armement, et l’Afrique du Sud, premier vendeur d’armes du continent africain, signent et ratifient encore avant même que le traité n’entre en vigueur renforcera son impact mondial. »

« Plus nombreux seront les États qui adoptent ce traité, plus il éclairera par la transparence les eaux troubles du commerce international des armes. La mise en œuvre rigoureuse de ce traité pourrait sauver des millions de vie et réduire le risque de graves atteintes aux droits humains à travers le monde. »

Sur les 10 principaux exportateurs d’armes, cinq ont déjà ratifié le TCA : l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Les États-Unis, de loin le premier producteur et exportateur d’armes au monde, figure parmi 68 autres pays qui l’ont signé mais ne l’ont pas encore ratifié.

D’autres grands producteurs d’armes, comme la Chine, le Canada et la Russie, refusent de signer et de ratifier ce traité. La Corée du Nord, l’Iran et la Syrie sont les trois seuls États qui ont voté contre son adoption à l’Assemblée générale des Nations unies.

Depuis le milieu des années 1990, Amnesty International et ses sympathisants ont mené sans relâche un travail de pression et de campagne en faveur du TCA. Il deviendra un texte de droit international à caractère contraignant le 24 décembre. Dès lors, il obligera les États parties à appliquer des règles mondiales rigoureuses en matière de transferts d’armes internationaux afin d’endiguer le flux des armes classiques et des munitions qui alimentent les atrocités et la violence.

Pour voir la liste des États qui ont signé et ratifié le TCA, rendez-vous à l’adresse suivante :
http://www.un.org/disarmament/ATT/

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.