« Ne fuyez pas vos responsabilités » : l’Union européenne est exhortée à aider les personnes qui abandonnent la Libye.


COMMUNIQUÉ DU BUREAU EUROPÉEN

Bruxelles, 8 avril 2011

Lors d’une réunion du Conseil « Justice et Affaires intérieures » la semaine prochaine, les ministres de l’Union européenne discuteront de la stratégie à adopter face au nouveau « défi migratoire » auquel est confrontée l’Europe. Dans ce contexte, Amnesty International a appelé l’Union à prendre de véritables mesures pour soutenir les efforts internationaux visant à aider les personnes touchées par les troubles en Afrique du Nord et le conflit armé toujours en cours en Libye.

« Alors que les ministres réfléchissent à la question, les personnes continuent à embarquer sur des bateaux en direction de l’Europe, a déclaré Nicolas Beger, directeur du Bureau des Institutions européennes d’Amnesty International. Nous avons rencontré des gens qui n’ont pu fuir la violence en Libye qu’en risquant leur vie en mer. Environ 22 000 personnes sont arrivées d’Afrique du Nord en Europe, mais la très grande majorité, environ 400 000 personnes, de ceux qui quittent la Libye ont trouvé refuge en Tunisie et en Egypte. »

Face à la crise actuelle, Amnesty International a exhorté l’Union et ses États membres à faire davantage pour aider les personnes déplacées. « L’UE doit prendre des mesures spécifiques pour aider les pays comme la Tunisie et l’Egypte, mais elle doit aussi répartir les responsabilités entre ses États membres, a expliqué Nicolas Beger. Jusqu’à présent, ils ont uniquement fourni des ressources pour la gestion des frontières. Actuellement, les pays de l’Union fuient leurs responsabilités. »

Amnesty International a recommandé que l’Union :

• poursuive et renforce son assistance aux pays voisins de la Libye ;

• établisse des couloirs humanitaires et des voies de passage sûres et sécurisées pour les personnes bloquées en Libye ;

• augmente le nombre de patrouilles en mer pour pouvoir mener des opérations rapides et efficaces de recherche et de sauvetage des personnes en détresse ;

• donne priorité aux besoins humanitaires de quiconque tente d’atteindre le territoire de l’Union européenne ;

• garantisse que toutes les personnes soient prises en charge convenablement, qu’elles aient accès à des procédures d’asile justes et efficaces et s’assure qu’elles ne soient pas renvoyées dans des endroits où leur vie serait en danger ;

• répartisse plus justement les responsabilités en termes d’aide et d’accueil des migrants et des demandeurs d’asile.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.