Nicaragua : meurtre d’une étudiante en médecine brésilienne

Raynéia Gabrielle Lima, étudiante en médecine brésilienne, a perdu la vie suite à un tir meurtier au Nicaragua ce 23 juillet.

« La répression de la population civile et la violation du droit de manifester au Nicaragua sont inacceptables. La mort de la Brésilienne Raynéia Gabrielle Lima intervient à un moment où la violence de la répression monte d’un cran à travers le pays. Nous condamnons les violations des droits humains commises par la police et les groupes armés pro-gouvernementaux au Nicaragua, a déclaré Jurema Werneck, directrice d’Amnesty International Brésil.

«  Environ 300 personnes ont été tuées depuis le début de la répression en avril. Amnesty International rappelle que tous les États peuvent soumettre à leur juridiction les responsables présumés des crimes commis au Nicaragua. Ces homicides ne peuvent demeurer impunis  », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnesty International.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition