Nicaragua. Les autorités doivent protéger le droit de manifester

Réagissant à des informations selon lesquelles des groupes pro-gouvernementaux auraient attaqué des étudiants et des journalistes et volé leur matériel lors d’une manifestation contre des réformes de la sécurité sociale organisée à Managua (Nicaragua) le mercredi 19 avril 2018, Erika Guevara-Rosas, directrice pour les Amériques à Amnesty International, a déclaré :

« Ces attaques brutales contre des personnes qui manifestaient pacifiquement et des journalistes qui couvraient la manifestation ont envoyé au moins une personne à l’hôpital et fait plusieurs autres blessés graves. Cette initiative préoccupante vise manifestement à restreindre leurs droits à la liberté d’expression et de réunion.

« Les autorités nicaraguayennes doivent garantir à la population la possibilité de s’exprimer librement, sans craindre des mesures répressives. L’État doit mettre fin immédiatement à tous les actes d’agression contre le grand public et la presse, et ordonner sans délai une enquête impartiale et indépendante, en vue de la comparution en justice de tous les responsables présumés de ces attaques inquiétantes. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition